Le collectif d'artistes professionnels des musiques et Danses Traditionnelles
Contacts
VIIIèmes Assises du CPMDT - Janvier 2012 à Hazebrouck (59)

    Cette année ce fut dans le Nord, entre Lille et Dunkerque, que se déroulèrent les 7èmes Assises du CPMDT, du lundi 30 janvier au mercredi 1er février 2012. Margaux Liénard, Benjamin Macke et Patrice Heuguebart en organisèrent l’accueil et la logistique à Hazebrouck, et nous fument donc une vingtaine à nous retrouver sous les hauts plafonds du fameux Musée des Augustins.

    Furent présents : Marc Anthony, Isabelle Bazin, Lina Bellard, Sébastien Berthet, Birgit Bornauw, Amélie Caloin, Olivier Catteau, Mathias Collet, Patrice Heuguebart, Florian Huygebaert, Jean Léger, Gabriel Lenoir, Margaux Liénard, Benjamin Macke, Stéphane Milleret, Miqueu Montanaro, Cécile Mougin, Gérald Ryckeboer, Christophe Sacchettini, Boris Trouplin, Jean-François Vrod, et Victor Yvin.

    Excusés : Julien Barbances, Virginie Basset, Martin Coudroy, Gilles Jamault, et Christian Pacher ; ainsi que Jacques Attali et Dominique Bommel, deux de nos intervenants invités qui furent contraints d’annuler leur venue.


Lundi 30 janvier
    
    Cette première après midi de retrouvailles mit l’éclairage sur le cinéma-concert. Benjamin Macke nous détailla son expérience acquise en la matière au cours des années passées, avec projections et jeu en live à l’appui. Puis il nous proposa une mise en situation : un court extrait vidéo muet fut soumis à une série d’improvisations collectives menées selon diverses approches. L’installation technique, appropriée, permettait de nous réécouter dans la foulée. Le même exercice fut alors approfondi en petits groupes ; chacun étant réparti dans une salle équipée du même nécessaire à la projection et à l’enregistrement. Une heure plus tard, de nouveau rassemblés, nous partagions et restituions les trouvailles de nos ateliers respectifs.

photo : Jeroen Debie




Les Trois Lumières - Fritz Lang
(Benjamin Macke)


4 versions de Nosferatu - F.W. Murnau
(tout le monde)







 


L'Aurore - F.W. Murnau
(Jean-François, Christophe, Isabelle, Matthias et Boris)



Metropolis - Fritz Lang
(Stéphane, Margaux, Victor et Jean)
 

Circus - Charlie Chaplin
(Miqueu, Marc, Olivier et Lina)
 


 

    En début de soirée Christophe Sacchettini prit le relais sur la même thématique. Après une présentation conséquente du montage vidéo et textuel qu’il concocta, il nous impliqua dans une vaste et audacieuse performance : quarante minutes de films de Jean Rollin surenchéris de lectures d’Alain Robbe-Grillet furent mises en pâture aux candides et aventureux musiciens réunis… Musique d’orchestre improvisé pour un inédit ciné-concert « en interne » donc !

Communication de Christophe Sacchettini


photo : Marc Anthony



Mardi 31 janvier



     
    C’est le singulier musicien-plasticien Frédéric Le Junter qui anima l’entière matinée par un exposé autobiographique de son parcours artistique instinctif et jusqu’au-boutiste. Guidé par une démarche radicale et anticonformiste, prônant pêle-mêle l’approximation, la récupération, la complexité, et l’accumulation des aléas, Frédéric nous présenta quelques-unes de ses machines sonores, inventions et autres installations fantasques. S’affranchissant de la contrainte de la virtuosité, celles-ci laissent la part belle aux protocoles aléatoires, aux matières et paysages sonores accidentels, improvisés et non reproductibles à l’identique. Plusieurs écoutes, films, et démonstrations étayèrent ses témoignages passionnés et passionnants.  

Écouter:
Chant à penser
J'pense à quoi

J'entends les avions
Masses


    L’après midi, ce fut Thibault Alavoine, directeur du Centre de Formation Cric Crac de Villeneuve d’Ascq qui exposa l’historique et le fonctionnement de cette structure, alternative aux écoles de musiques. Il en découla un temps d’échanges abondants, où il fut question de pédagogie, et des rôles social, culturel, et artistique d’un tel établissement. Par ailleurs, Thibault ayant également développé une facture d’objets sonores (intégrés aux cours de percussions du Centre), nous prîmes le temps de découvrir et tester ses idiophones épatants à base de ressorts, de manches, de récipients et de cordes à piano…

Editos de Thibault Alavoine sur la pédagogie

 
photo : Marc Anthony

    Puis, la soirée approchant, nous planchâmes sur la préparation de notre traditionnelle veillée publique du mardi soir… où nous fûmes à peu près aussi nombreux sur scène que l’effectif des spectateurs réunis… mais cela n’enlève rien aux plaisirs partagés !



Mercredi 1er février

   
Catherine Perrier fut notre invitée pour toute cette dernière journée. Elle consacra la matinée à nous entretenir de quatre femmes, quatre chanteuses qu’elle rencontra et collecta durant les décennies passées : Louise Reichert du Cantal, Andrée « Dédée » Duffault du Berry, Constance « Constine » Guittonneau du Marais breton vendéen, et enfin Naima Bouchakour, dont le fil familial lié à l’Algérie fit prendre conscience des travers voyageurs de certaines chansons trad. Comme bien souvent, la force d’un témoignage tel que celui de Catherine Perrier est bien réelle et fascinante. Ses rencontres, son travail, et ses connaissances, qui englobent de tels pans de la chanson traditionnelle, sont sources d’anecdotes, de surprises, d’émotions… et de nombreuses questions!

photo : Marc Anthony






Ecouter:
Constine,Mineur du chemin de fer

Constine, Serai-j'y donc toujours bergere
Dédée, Le Jardin Des Amours et suite
Louise Reichert, Lo Pinton
Louise Reichert, Tu quittes/Bourrée Marseillaise
Naïma Bouchakour, petit capitaine revenant de guerre
  

    Enfin, passé midi, elle nous encouragea à chanter, afin de nous frotter à ces détails de style relevés chez les chanteuses : attaque du chant, tenue du souffle et du son, placement de la voix…


photo : Marc Anthony


Les assises prirent fin vers 17h, au gré des contraintes de retour de chacun.


Quelques lignes encore, pour évoquer à demi mots les satisfactions ressenties ou manifestées par nombre d’entre nous lors de ces Assises annuelles qui, bien que fréquentées de façon confidentielle, amorcent et resserrent des liens précieux.

 
photo : Marc Anthony


Assises précédentes

VIèmes Assises du CPMDT du 31 janvier au 2 février à La Borne (18).
V
èmes Assises du CPMDT du 18 au 20 janvier 2010 à Gannat (63)
IVèmes Assises du CPMDT du 12 au 14 janvier 2009 à Monterfil (35)
IIIèmes Assises du CPMDT du 17 au 19 décembre 2007 à Foucherans (25)
IIèmes Assises du CPMDT du 31 octobre au 2 novembre 2006 à Duerne (69)
Ières Assises du CPMDT du 28 au 30 septembre 2004 à Correns (83)

CPMDT : 17 Rue Louis 94260 Fresnes - Webmaster : adooms.com